Extrait De : Tome 2 Réflexion sur une dynamique de combat pour la Renaissance Africaine

La mystification historique étant un des moyens privilégiés par lequel on agit sur la conscience d'un individu, d'une collectivité ou d'un Peuple pour le dominer, le néocolonialisme s'en sert dans son idéologie de la Falsification en tous genres, pour maintenir en Afrique Noire la main invisible de l'Occident dont le but premier est de maintenir le Peuple Noir dans l'esclavage, ou alors de l'Exterminer, si celui-ci ne prenait Conscience des Menaces qui pèsent sur lui. Partant, tout ce qui se rapporte au vrai Passé de l'Afrique Noire est caché. Dans les bibliothèques les plus inaccessibles aux chercheurs africains dignes de ce nom, sont enfouis des témoignages recueillis par des missionnaires sur l'Histoire et les réalisations scientifiques de l'Afrique Noire Antique, dans lesquels les Occidentaux ont puisé pendant des siècles, cependant que des faux notoires dévalorisants, sont fabriqués dans le dessein de rabaisser la Race Noire.

Il en est ainsi de la Civilisation Noire dont la paternité est généralement attribuée à un prétendu génie étranger, sémite notamment, groupe humain dont on sait pourtant qu'il vécut dans l'Egypte pharaonique Noire, comme simple communauté de « travailleurs immigrés ». Et non, évidemment comme esclave, ainsi qu'en attestent les découvertes récentes qui apportent un cinglant démenti aux diverses falsifications de la bible : « Ils établirent sur lui (le peuple juif) des chefs de travail forcé, afin de l'opprimer dans son coltinage de fardeaux ; à savoir Pithom et Ramsès. Mais plus ils l'opprimaient, plus il se multipliait et plus il se répandait, si bien qu'ils finirent par éprouver un effroi mêlé d'aversion à cause des fils d'Israël. En conséquence les Egyptiens firent servir les fils d'Israël en tant qu'esclaves sous la tyrannie. Et ils leur rendirent sans cesse la vie amère par un dur esclavage dans le mortier d'argile et les briques, et par toute forme d'esclavage aux champs,ou, par une forme d'esclavage dans laquelle ils les employaient comme esclaves sous la tyrannie ». L'Histoire de la primauté du Peuple Noir dans la maîtrise de la science, est mise en évidence par Ivan Van Sertima ...