Extraits du livre Philosophie et opinions de Marcus Garvey

La peur est un état de nervosité qui doit affecter les enfants mais en aucun cas des personnes adultes. Quand un homme a peur d'une autre créature comme lui, il fait une offense à Dieu, qui l'a créé à son image et à sa ressemblance. Comme les hommes sont nés libres et égaux ; personne ne doit craindre son semblable. Avoir peur c'est perdre le contrôle des nerfs. Un homme ne doit pas avoir le même comportement qu'un coq qui va être sacrifié.

L' ambition est le désir d'aller de l'avant en améliorant ses conditions de vie. C'est une flamme ardente qui éclaire la vie de l'individu et le transporte dans un autre état. Etre ambitieux, c'est être une grande personne mentalement mûre ; et ça vaut la peine de vouloir arriver à ce état en luttant ; avancer en regardant en arrière, et atteindre ce point donne une grande satisfaction. Pour être humainement ambitieux on doit occuper les espaces du monde, qui est le domaine de l'homme ; être ambitieux de manière divine c'est faire une offense à Dieu en rivalisant avec Lui dans sa Majesté Infinie.

L'admiration est une forme de reconnaissance qui est confondue parfois avec quelque chose complètement différente. Il peut subsister en vous quelque chose qui suggère la camaraderie à une certaine distance, mais vue de près, on sait que ce n'est pas tolérable, sinon elle se transformerait en amour.
La religion c'est l'ensemble des opinions et croyances d'un individu a en une vérité éthique. être chrétien c'est avoir la religion du Christ, être croyant de Mahomet c'est être un mahométan, mais il y a tellement de religions que chaque personne semble avoir sa propre vision de la religion, chacun professe simplement sa propre religion. Il n y a pas deux personnes qui pensent de la même manière même s'ils professent la même religion. Ainsi, nous avons autant de religions chrétiennes que de croyants en Christ.

La mort c'est la fin de tout signe de vie d'un individu, l'écroulement d'un corps qui se transforme en poussière. Celui qui n'a pas vécu dans la probité morale, meurt dans ce corps effrité, mais celui qui meurt dans la dignité, transforme le mortel en immortel. La fidélité est un état de l'esprit et du cœur qui ne change jamais. Personne n'est fidèle à une cause ou à un objet complètement ; c'est plutôt le cœur et l'esprit qui restent ferment face aux changements et aux doutes. Si une personne change son attitude face à un objet, il a complètement perdu le sentiment de fidélité. Ainsi, la fidélité est un ensemble de croyances qui font ombre à la suspicion, au doute, n'admettant aucun questionnement ; sans regrets ni dégouts, et elle nous oblige à respecter nos promesses, à respecter la parole donnée et à accomplir nos devoirs.

Les membres et sympathisants du magazine Pan African Studies 2009 a l'ambition de s'abstenir de la consommation de la liqueur enivrante parce qu'elle nous rend morbides et ivres. Cependant nous nous rendons ivres tous les jours mais pas du fait de la force de ce que buvons d'un verre de boissons alcooliques, sinon de ce que nous mangeons, de l'eau que nous buvons et de l'air que nous respirons. Ces derniers, quand ils se fermentent nous soûlent à tel point que nous perdons la conscience et tombons dans un sommeil profond. Nous sommes tous des soûlards, et si nous devions respecter une prohibition quelconque, nous serions tous morts.

La seule force qui existe est la force destructive, parce que l 'homme a perdu ses vertus et respecte seulement la force face à laquelle il ne peut rien faire. C'est le jour de l'activisme racial quand chaque groupe de cette grande famille humaine exerce son influence et son initiative pour sa protection. Les Negroes doivent avoir plus de détermination que jamais parce que les forces réactionnaires s'arrangent pour attaquer les groupes non organisées qui ne sont pas assez ambitieux pour protéger leurs intérêts.

Lève-toi éthiopie ! Lève-toi Afrique ! Travaillons pour une nation forte, libre y glorieuse. Faisons que l'Afrique soit une étoile brillante dans le concert des nations.
Le pain et le beurre d'un homme sont assurés seulement s'il travaille pour l'avoir.

Le monde est arrivé à un point culminant, c'est dire un moment de sauve qui peut. Le réajustement du monde signifie que ceux là qui ne sont pas suffisamment préparés, suffisamment capables seront à la merci des classes organisées pour 100 ou 200 ans encore.

La seule protection contre l'injustice c'est le pouvoir : physique, financier, scientifique. Les masses font la nation et la race. Si les masses sont des analphabètes, il existe une possibilité qu'ils soient assujetties aux pouvoirs dominantes des groupes qui s'opposent à leur existence comme peuples libres.
La fonction de la presse est de service public impartial, sans préjugés, dans le but de chercher la vérité telle quelle, sans favoritisme ni idées reçues.

Le magazine Pan African Studies est l'outil par lequel un peuple a décidé de créer sa propre particulaire civilisation, et cherche la gloire et l'avancement de sa propre race.

La création d'une nation est l'unique moyen que peuvent utiliser les peuples pour se protéger complètements des dangers extérieurs.

L'indépendance de la nation, l'indépendance du gouvernement de cette même nation est une condition sine qua non pour protéger non seulement les individus mais aussi le groupe. La création d'une nation est l'objectif ultime de tout peuple. L'étape de l'évolution qui pèse sur les nations et les races n'a pas un poids qui varie selon les peuples du monde et le moment historique dans lequel nous nous rencontrons. Nous sommes persuadés que le poids va balancer un jour en faveur des peuples noirs. Cependant, ils y a des gens qui veulent nous faire croire que la race n'est pas déterminante, c'est dire que parfois nous sommes des lâches. Nous devons toujours contribuer à renforcer la puissance de la race noble. Qui ose nous dire que la renaissance africaine est impossible au moment où il existe dans le continent plus de 400 millions d'hommes et de femmes qui ont le sang chaud qui circulent dans leurs veines. Le pouvoir qu'a l'Afrique n'est pas un pouvoir divine ; c'est un pouvoir humain, et on sait que tout ce que un être humain a fait, un autre être humain peut le faire. Nous les Negroes nous sommes en train de nous déplacer d'une situation à une autre, et nous devons poursuivre avec persévérance sur ce chemin qui va nous acheminer vers l'organisation de notre gouvernement.

Soyez orgueilleux de votre race comme l'étaient nos ancêtres quand la race noire traversait son apogée. Nous avons une histoire magnifique, et nous allons créer une autre histoire encore plus belle dans le futur ; une histoire qui va impressionner le monde.

La femme est pour l'homme ce que la nuit est pour le jour. Elle peut te rendre heureux, tu dois la respecter. Un brave homme ne peut pas vivre sans une femme.

L'amour
C'est un état heureux mais aussi misérable dans lequel l'homme se trouve parfois. Parfois nous pensons que nous sommes heureux quand nous sommes amoureux, mais soudain nous nous rendons compte que nous sommes misérables. C'est un moment de jouissance qui ne dure pas beaucoup. L'amour vient et va, mais quand il est actif il peut te rendre très heureux. Nous ne pouvons pas controler notre amour mais il y a un amour qui ne change jamais, l'amour de Dieu. Plus nous avons l'amour de Dieu, plus nous nous ressemblons à notre Créateur. Le monde est dirigé dans le mensonge. Aucune race, aucune nation, aucun homme n'a un droit divine d'abuser des autres. Pourquoi nous allons nous laisser berner par les autres.

Tout étudiant de science politique, tout étudiant de sciences économiques sait que la race trouve la salvation seulement à travers d'une solide fondation industriel. La race trouve sa salvation seulement dans l'indépendance politique. Enlève le développement industriel d'un peuple, enlève la liberté politique à un peuple et vous avez devant vous un groupe d'esclaves. Partout les peuples cherchent le développement industriel et la liberté politique. Dans notre condition de race opprimée, nous devons faire des efforts pour réaliser notre développement industriel et notre liberté politique pour faire parti des peuples qui décideront sur l'avenir de l'humanité. Nous maintenir dans le dernier wagon de la civilisation ne va pas nous permettre de prouver nos grandes capacités. être un docile esclave aux ordres des autres races ne va pas nous aider à nous libérer de l'oppression. Se contenter des restes du progrès que les autres laissent à notre disposition ne va pas prouver la vitalité de notre race. Nous devons élaborer nos propres initiatives pour démontrer que nous pouvons mettre en œuvre des industries, mettre sur pieds nos propres gouvernements et plus tard des empires sont les voies à prendre pour démontrer notre croyance en nos capacités comme peuple à notre Créateur et aux hommes. Et ainsi prouver que nous pouvons dresser notre propre destinée.